Démarche participative

L’approche de ce projet de recherche repose sur un processus itératif et participatif. Pour recueillir le savoir pratique détenu par les acteurs de la MRC de Memphrémagog et les citoyens, des tables rondes et des activités structurées ont alors été organisées tout au long du projet de recherche.

Tables sectorielles

Organisées dans la première année du projet de recherche, les tables sectorielles ont permis de solliciter des groupes ciblés afin de créer des milieux propices aux échanges d’informations et de compétences en lien avec l’adaptation aux changements climatiques. Ceci a permis aux acteurs locaux et régionaux d’exprimer leurs attentes et leurs besoins. Au total, cinq secteurs ont été ciblés, soit le secteur municipal, le secteur sécurité publique, le secteur tourisme, le secteur agricole ainsi que le secteur de la santé publique. L’approche par secteur d’activités plutôt que par secteur géographique, a été privilégiée afin de favoriser la création de partenariats et d’interrelations entre des acteurs partageant une connaissance fine du même secteur d’activité. 

Table régionale d’adaptation aux changements climatiques (TRACC I)

Organisée dans la première année du projet, la TRACC 1 a permis d’intégrer les connaissances spécifiques développées au sein des tables subrégionales sectorielles par l’ensemble des acteurs et des parties prenantes. Tout comme les tables sectorielles, la TRACC 1 a fait appel aux acteurs des secteurs concernés (agricole, municipal, santé et services sociaux, sécurité publique, tourisme). Ces acteurs, qui pour la plupart ont assisté aux tables sectorielles, ont pu se rencontrer à nouveau afin de partager leurs connaissances, leurs expériences et leurs perceptions régionales et locales, à travers un outil de cartographie participative.

Cafés-climat

Organisés dans la deuxième année du projet de recherche, les cafés-climat ont permis d’obtenir un point de vue plus local sur les questions d’adaptation aux changements climatiques selon la zone géographique. Ils ont en effet permis d’élargir la participation au projet. L’organisation de ces derniers répondait à deux besoins soit, 1) de mieux prendre en compte les réalités locales, typiquement situées autour des villes concrètes, qui sont par définition multisectorielles (volets urbain, sécurité publique, etc.). 2) permettre aux groupes environnementaux et autres groupes citoyens de s’exprimer plus directement sur les enjeux de l’adaptation. Les participants ont pu pencher sur un outil de cartographie participative afin que les citoyens invités puissent contribuer au projet en partageant leurs connaissances, leurs expériences et leurs perceptions locales. Ainsi, les cafés-climat se sont déroulés à North Hatley, Magog, Orford, Saint-Étienne-de-Bolton et au Canton de Potton.

TRACC II

Dernière grande rencontre tenue dans le cadre du projet de recherche, la TRACC 2 a eu comme objectif d’achever les dernières démarches de recherche. La TRACC II, tenue sur une journée entière, s’est adressée autant aux acteurs des cinq secteurs (agricole, municipal, santé et services sociaux, sécurité publique, tourisme) qu’aux citoyens souhaitant participer à la démarche participative du projet de recherche.

© 2021: Adaptation Memphrémagog |

Crédit photo: Marco Bergeron